250 années d'innovation enrichissent votre et notre présent

En 1760, Antoine GRISET monte, dans le Marais à Paris, un atelier de fonderie de métaux précieux pour l’orfèvrerie. Dès la fin du XVIIIième siècle, son fils, Antoine Alexandre, met en service les premiers laminoirs à bandes mus soit à bras d’homme soit au moyen d’un manège que fait tourner un cheval. Commence alors une saga familiale de 8 générations marquant l’histoire industrielle du laminage :

- Début du XIXième, GRISET lamine la plaque de platine dont fut tiré le mètre-étalon,

- au milieu du XIXième siècle, GRISET dispose de 17 laminoirs actionnés par une machine à vapeur de 40 HPa,

- GRISET obtient la médaille d’or à l’exposition universelle de 1878,

- à la fin du XIXième siècle, GRISET est le premier à laminer de l’aluminium,

- au début du XXième siècle, GRISET se diversifie en fabricant des rivets métalliques

- au milieu du XXième siècle, GRISET créé GRISET Engineering qui développe, construit, installe et met en service laminoirs, cisailles, fours,... dans le monde entier.


En 1985, GRISET développe un nouveau procédé d'obtention de bandes double épaisseur, par estampage/laminage, pour le marché de l'électronique.

En 1997, le groupe allemand DIEHL achète la société GRISET.

En 2012, BAVARIA Industriekapital AG devient l'unique actionnaire et partenaire de GRISET.

En 2014, GRISET s’allie avec TONGLING JINVI COPPER Corp. afin de créer une joint-venture en Chine pour la fabrication de bandes double épaisseur.

En 2016, GRISET est repris par le groupe chinois TNMG (TONGLING NONFERROUS METAL GROUP) et devient TG GRISET. Avec plus d’1 million de tonnes de cuivre, ce groupe minier producteur et transformateur de cuivre est un acteur mondial majeur.